Les lectures qui m'ont marqué au fer rouge, qui ont orienté d'une certaine manière la direction de ma plume.
dimanche 26 avril 2015

Ce jour-là, j'ai commencé à détester les terroristes

Ce jour-là, j'ai commencé à détester les terroristes. Pour moi, qui vient de dépasser les trente-cinq ans, ce jour a probablement commencé  en 1995, lors du premier attentat contre le RER à Paris. J'étais en seconde et un nouveau dispositif de sécurité venait d'émerger : le plan vigipirate. Ce nom était amusant. Il y avait le mot pirate dedans. En vrai, je ne me sentais pas vraiment en danger, j'habitais Antibes et prendre un RER, c'était à des années lumières de mon quoitidien. Le terrorisme, c'était les reportages de... [Lire la suite]

jeudi 10 mars 2011

La Ballade de Blandine

J'ai donc terminé la lecture du deuxième roman de Blandine Le Callet "La Ballade de Lila K". Et je suis très heureux d'être tombé un jour sur son premier "Une pièce montée" que j'avais déjà dévoré en deux jours. J'avais aimé l'humour caustique de l'auteure, sa capacité à mettre ses personnages aux prises avec des  palettes d'émotion très variées. J'avais gardé ce livre Stock en évidence dans ma petite bibliothèque et je suis resté aux aguets quant à la prochaine sortie de cette auteure qui, il faut l'avouer, prend son temps. Et... [Lire la suite]
Posté par dessinemoi1roman à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 7 septembre 2010

Dans l'air du temps

Je viens de terminer le dernier roman d'Olivier Adam "Le Cœur Régulier" et je suis en cours de lecture du dernier de Claudie Gallay "L'amour est une île". Deux histoires différentes mais qui racontent la même chose : un auteur maudit, mort avant d'apprendre qu'il allait être édité, des sœurs éplorées, qui ne se remettent pas de la disparition de leur  frère bien aimé. Dans un roman l'une est la narratrice, dans l'autre, elle est un des personnages mystérieux autour duquel se noue l'intrigue. Je ne vais pas... [Lire la suite]
jeudi 15 juillet 2010

Le plein de lecture, le plein de carburant...

Comme je vous l'ai expliqué, il est inutile de s'essayer à l'écriture romanesque si on ne lit jamais. La lecture nourrit. C'est un carburant essentiel à la création d'une histoire. Un livre engendre un livre. Il y a forcément eu des âmes de génie sur cette terre qui ont bâti leur roman à partir de rien, ils ont même créé les codes que nous retrouvons un peu partout. Je sais que personnellement, je n'invente rien, je recycle, je digère, je mixe les influences, je les ajoute à ma sensibilité personnelle qui donne Renaud. Surtout, et... [Lire la suite]