mardi 2 novembre 2010

Comme un canard

Un jardin, des canards, des oies, des bancs publics, des lectrices, les feuilles d'automne. Voilà le tableau. Le joli tableau dans lequel je me suis fondu en ce dimanche dernier. Tiens, je ne connaissais pas trop le quartier des Batignoles. Je n'étais même pas certain de le localiser. Paris est grand, Paris est varié et le parcours touristique que j'aime faire quand je suis de repos est souvent le même à quelques variations près. Alors changeons. Dimanche, 13h30. Une maman accroupie tient son petit garçon, blondinet ému par des... [Lire la suite]
Posté par dessinemoi1roman à 14:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 16 septembre 2010

Habiller une feuille blanche

Ce n'est pas toujours évident de trouver un sujet. Non, je n'abandonne pas ce blog, je ne le délaisse pas, c'est fou le bien que ça me fait de pouvoir vous écrire, de pouvoir me lâcher, de jouir de cet espace de liberté. Aucune approche technique, je fais ce que je veux, madame Écriture se réjouit de me voir lui consacrer du temps, messieurs les Mots me provisionnent, leur enthousiasme ne diminue jamais quant à se manifester et montrer de quel bois ils se chauffent.... En revanche mademoiselle Idée, aussi généreuse soit-elle en ce qui... [Lire la suite]
vendredi 18 juin 2010

Se mettre au vert...

J'ai pris un peu de recul avec ce blog ces deux dernières semaines. Primo parce que j'ai eu le privilège de pouvoir me mettre au vert pendant une semaine au bord de l'atlantique dans un cadre idyllique (j'ai failli tenter me mettre au bleu" pour le petit jeu de mot avec l'océan et la coupe du monde mais vue la débâcle actuelle, je préfère encore garder l'expression classique "me mettre  au vert", dussé-je me mexicaniser), deuzio, mes derniers posts, surtout quand il s'est agi de parler de mes romans, n'ont suscité... [Lire la suite]
Posté par dessinemoi1roman à 20:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 15 avril 2010

Control Freak

Le contrôle... Vaste sujet. Un an de thérapie n'aura pas suffit à mettre en lumière ce besoin viscéral que j'ai d'écrire, de donner naissance à des personnages, de contrôler leur destinée, de décider s'ils doivent souffrir ou hurler de bonheur, être en bonne santé ou malade, vivants ou morts. Je pense que je commence à comprendre désormais. J'aime la langue anglaise car elle donne des termes bien précis, chirurgicaux aux choses. "Nervous breakdown" pour l'expression qui s'apparente le plus à "crise de nerfs".... [Lire la suite]