mardi 3 mai 2011

Lettre d'un scribouillard inconnu à l'attention de Madame Écriture

Paris, le 03 mai 2011 À l'attention de Madame Écriture       Chère Madame Écriture, Vous me remettez ? Je sais que vous avez tant à faire et que vous ne pouvez pas connaitre tous ceux qui, grâce à vous se sont mis à scribouiller et pour les meilleurs d'entre eux écrire. Je tends à faire partie de cette dernière catégorie mais seule la patience et le travail me permettront d'y arriver. Et la passion aussi. Aujourd'hui, je n'ai aucune patience, pas assez d'énergie pour me remettre au travail (3 ans et 3 romans,... [Lire la suite]