mercredi 13 avril 2011

Retour au réel

On croit le temps arrêté, on pense le maitriser. Plus rien n'existe, on est plongé dans un ailleurs avec eux. Eux. Ceux dont on a dessiné l'âme un beau jour. On ne sait jamais pourquoi ni vraiment par quel procédé miraculeux ils se sont mis à exister. Soudain ils ont un caractère, une personnalité, ils sont vivants et nous surprennent. Ils avancent dans leur temporalité tandis que la notre a cessé d'exister. Mais malgré tout, le temps passe, les obligations pointent leur jolie minois, les paramètres physiques nous redonnent le sens... [Lire la suite]
Posté par dessinemoi1roman à 14:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 20 janvier 2011

Quand la petite voix intérieure se tait

Jusqu'ici je n'ai jamais pris de vrai repos de l'écriture. Toujours quelque chose en tête, ces idées qui se bousculent dans ma tête, ma voix intérieure qui refuse de se taire. Le boulot, l'alimentaire s'est momentanément calmé, plus de temps passé chez moi et curieusement, aucune volonté, envie ni énergie de me mettre sur mon ordinateur. La seule culture que je développe actuellement est physique, mon corps je l'ai trop longtemps ignoré et c'est son tour d'obtenir mon attention. Et quand je soulève de la fonte, quand je cours, ma voix... [Lire la suite]
jeudi 16 septembre 2010

Habiller une feuille blanche

Ce n'est pas toujours évident de trouver un sujet. Non, je n'abandonne pas ce blog, je ne le délaisse pas, c'est fou le bien que ça me fait de pouvoir vous écrire, de pouvoir me lâcher, de jouir de cet espace de liberté. Aucune approche technique, je fais ce que je veux, madame Écriture se réjouit de me voir lui consacrer du temps, messieurs les Mots me provisionnent, leur enthousiasme ne diminue jamais quant à se manifester et montrer de quel bois ils se chauffent.... En revanche mademoiselle Idée, aussi généreuse soit-elle en ce qui... [Lire la suite]
mardi 3 août 2010

Écrire et se libérer : un pléonasme

Page 63. Lorsque je fais une petite pause pour reposer mes neurones et prendre le recul primordial à la qualité et à la cohérence d'un roman naissant, je suis toujours étonné du petit miracle qui peut se produire lorsque je réalise qu'une nouvelle histoire est née, que des personnages sont vivants, que des lieux que je ne connais pas me deviennent familiers. Une curieuse alchimie s'est créée, en attestent ces 63 pages. Mais je ne suis jamais certain que la magie se poursuive, j'ai toujours peur d'avoir tout dit et d'être à... [Lire la suite]
jeudi 3 juin 2010

Un petit moment d'émotion...

Une enveloppe rembourrée dans ma boite aux lettres. Le cœur qui palpite. Et si c'était Lui ? Non, je ne peux pas l'ouvrir comme ça, dans ce hall d'entrée lugubre. Il mérite mieux. Il mérite que je patiente quelques secondes. Bon le pain attendra, il faut que je remonte. Je cours vers l'ascenseur, mes mains sont moites, je mouille quelque peu l'enveloppe. Le papier épais et ses bulles Le protègeront. Qu'est-ce qu'il est long cet ascenseur. Et si je le déballais, ici, dans ce couloir sombre et morne ? Non, il m'a été soufflé par... [Lire la suite]
vendredi 28 mai 2010

Se mettre au diapason de madame Écriture...

Par opposition totale à la majorité des messages postés sur ce blog depuis son ouverture, je voulais aborder l'écriture, mais sous un angle différent, à savoir thérapeutique. Alors, je ne vais pas disserter,  aborder le sujet de manière générale, je vais parler de mon cas personnel. Jusqu'ici, il n'existait pour moi qu'une manière d'écrire, c'était l'écriture romanesque, fictionnelle. Of course, comme je l'ai déjà expliqué, et particulièrement sur mon roman En dehors du temps, j'ai utilisé de ma réalité pour créer une fiction.... [Lire la suite]
mardi 11 mai 2010

Quand la petite voix intérieure essaie de se faire entendre...

Bon ça y est, les nouvelles, c'est terminé pour un bon moment (sauf idée géniale de dernière minute). L'homme invisible se voulait comique au début mais entre la volonté de départ et ce qu'il en ressort, on est toujours surpris. Finalement, on n'écrit pas comique. C'est peut-être ça la finalité. On écrit un texte, et un effet comique  peut ressortir d'une situation, d'un dialogue (et c'est souvent très difficile). Mais écrire comique en tant que tel, c'est juste prendre le risque de montrer aux autres à quel point on est drôle,... [Lire la suite]
jeudi 15 avril 2010

Control Freak

Le contrôle... Vaste sujet. Un an de thérapie n'aura pas suffit à mettre en lumière ce besoin viscéral que j'ai d'écrire, de donner naissance à des personnages, de contrôler leur destinée, de décider s'ils doivent souffrir ou hurler de bonheur, être en bonne santé ou malade, vivants ou morts. Je pense que je commence à comprendre désormais. J'aime la langue anglaise car elle donne des termes bien précis, chirurgicaux aux choses. "Nervous breakdown" pour l'expression qui s'apparente le plus à "crise de nerfs".... [Lire la suite]
vendredi 9 avril 2010

Des jours et des nuits, surtout des nuits

Les oiseaux chantent, je regarde par la fenêtre et l'évidence s'impose à moi, je vais devoir poser mon Mac sur mon bureau, quitter ce canapé, lieu de conception de la plupart de mes écrits. Je ne regarde même plus l'heure bien qu'elle soit affichée partout, sur l'ordi, sur le téléphone, sur la chaine-hifi... Je me fie désormais au jour qui se lève, gendarme de mon sommeil auquel il faut que je pense.Évidemment, on peut faire ça dans les périodes où on ne travaille pas, j'avoue. Mais, même lorsque je bossais, combien de nuits de... [Lire la suite]
Posté par dessinemoi1roman à 16:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,