samedi 24 juillet 2010

Sur une île, quelque part, jamais seul

Le bateau tangue de plus en plus fort. Les flots le submergent, je sais maintenant que mes heures, mes minutes sont comptées. Cette traversée au bout du monde, c'était une aventure pour moi. J'avais peu vécu jusqu'à ce moment là, je devais me rattraper. L'avion je ne supportais plus. Le crash récent du vol Rio-Paris avait clairement montré qu'en cas d'avarie, on n'a aucune chance de survie. Sur un bateau, même en cas de tempête, on a une chance, si infime soit-elle. Et puis, même si on y reste, on a le temps de s'y faire, plus que les... [Lire la suite]